[Faits divers] Un homme surpris en plein ébats sexuels avec sa nièce

Placés en garde à vue, les deux amants avouent que ce n’est pas la première fois qu’ils entretiennent des relations sexuelles. Ils disent être déterminés à poursuivre leur relation amoureuse. Un homme de 35 ans et sa nièce âgée de 17 ans ont été surpris en pleins rapports sexuels dans un champ de cacao. La scène s’est déroulée lundi 15 juin 2020 dans le village Coco Bouma. C’est dans le département du Koupé-Manengouba, située dans la région du Sud-Ouest. Pris sur les faits Selon les témoignages, ce sont des gémissements venant du champ qui ont attiré l’attention de quelques planteurs qui passaient par là. Ceux-ci ont pris les mis en cause sur les faits. Cette découverte ne surprend guère. Au contraire, elle conforte les soupçons que nourrissaient les villageois depuis bien longtemps. Les attitudes de l’homme et sa sœur étaient « anormales », l’un vis-à-vis de l’autre. Relation incestueuse Placés en garde à vue, les deux amants sont passés aux aveux. Ils avouent que ce n’est pas la première fois qu’ils entretiennent des relations sexuelles. Ils disent être déterminés à poursuivre leur relation amoureuse L’article 360 du code pénal camerounais stipule, en son alinéa 1 que : Est puni d’un emprisonnement de un à trois ans et d’une amende de 20.000 à 500.000 FCFA celui qui a des rapports sexuels : avec ses ascendants ou descendants légitimes ou naturels, sans limitation de degré ; avec ses frères ou sœurs légitimes ou naturels, germains, consanguins ou utérins. De même, selon l’alinéa 2 du même article, hors les cas de concubinage notoire ou de mariage incestueux, la poursuite ne peut être engagée que sur plainte d’un des parents par le sang sans limitation de degré.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps