[Faits divers] Un homme de 48 ans inculpé pour avoir entretenu des rapports sexuels avec ses filles

Le présumé violeur profitait des absences répétées de son épouse pour assouvir ses désirs charnels. Emile Zoundja, 48 ans, médite sur son sort au commissariat de sécurité publique de Batouri. Depuis le lundi 20 avril 2020, le père de famille est inculpé pour avoir sexuellement abusé de ses trois filles. La première est âgée de 16 ans, la seconde 13 ans et la dernière 12 ans. Mode opératoire Selon les témoins, l’accusé contraignait ses filles et sa nièce d’entretenir des rapports sexuels avec lui. Pour assouvir ses envies libidineuses, Emile Zoundja frappait sur ses filles, les obligeant ainsi à se laisser faire. Ces scènes violences se déroulaient à l’insu de l’épouse de l’accusé. Sa compagne est constamment en voyage dans les localités environnantes à la recherche de la marchandise pour son petit commerce. Une enquête a été ouverte afin qu’il puisse répondre de ses actes. Kidnapping Ce n’est pas la première fois qu’un fait de société suscite tant d’intérêts à Batouri. En novembre 2018, les populations de la ville découvrent une petite fillette déposée soigneusement au bord d’une poubelle. « Une fois la fillette découverte, elle a été conduite au centre de santé catholique en face de la cathédrale. » Témoignait alors un habitant. Trois ans plus tôt, un jeune élève en classe de 3ème est kidnappé alors qu’il se rendait à Batouri pour écouler sa marchandise. «Il faisait de l’auto-stop pour se rendre à Batouri comme presque tous les samedis. Mais, mal l’en a pris cette fois car, il est tombé entre les mains des malandrins», avait expliqué M. Richard. Il était le chef du comité de vigilance du village Gadji à l’époque des faits.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps