[Faits Divers]un gardien de nuit meurt calciné à Yaoundé,obili

Dans la nuit de mardi à mercredi 07 août, un jeune garçon a trouvé la mort et plus de 100 motos consumées, au cours d’un incendie survenu dans un magasin de moto. Assise sur un tabouret, la tante de la victime cherche les mots. En vain. Vêtue d’un « kaba-ngondo », mains entre les jambes, elle n’en revient pas. Elle se console dans son silence en regardant la foule qui a encerclé la zone où son neveu a trouvé la mort de suite d’un incendie. Ce drame s’est déroulé en face de l’institut des relations internationales du Cameroun (Iric). Un magasin dans lequel on gardait les motos a complètement été réduit en cendre. Le gardien de nuit qui se trouvait sur les lieux au moment des faits est décédé, avec plus de 100 motos calcinées. Les carcasses de motos, tôles fondues, morceaux de bois rendus en charbon, tel est le spectacle macabre qui découle de cet incendie. « Les flammes ont commencé aux environ de 22 h. Nous étions mes amis et moi à une fête dans un bar tout près de ce magasin. Avec le bruit de la musique, nous ne nous doutions de rien. Soudain une forte odeur de brûler qui se dégageait de là nous interpelle. Apercevant la fumée, nous nous dirigeons vers les lieux pour voir de quoi il s’agit. Hélas, à notre arrivée la moitié du magasin était consumée », affirme une riveraine. Elle poursuit, « nous avons contacté le service des sapeurs-pompiers. Nous avons essayé de neutraliser le feu mais cela a été vain jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers vers 2 heures du matin ». Dégâts Après plusieurs actions menées par ces éléments des sapeurs-pompiers, le brasier est neutralisé et aucune cause ayant favorisée un tel brasier n’est connue. Pour les propriétaires de motos, ils sont inconsolables. Pleures et lamenta; tiens sont au rendez-vous.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps