[Faits divers] Un cadavre retrouvé dans une poubelle à Garoua

Selon les témoins, le nourrisson à peine âgé d’une semaine, avait la main gauche amputée. Le corps sans vie d’un nouveau-né de sexe féminin a été découvert le 03 mars 2020 à Garoua 1er. Précisément à quelques encablures du lycée bilingue de Kolléré. Ce sont des passants qui ont retrouvé la dépouille dans un bac à ordure selon le journal Le Messager. Le corps du nouveau-né a été mis à la disposition des services d’hygiène pour inhumation. La main gauche amputée Selon les témoins, le nourrisson à peine âgé d’une semaine, avait la main gauche amputée. D’autres personnes font savoir : « vers 06 heures 30, on m’a informé qu’on a jeté une enfant dans les ordures ». Raconte Souley Bouba, le directeur de l’école publique bilingue de Kolléré. « On vient d’arriver, on a trouvé l’enfant couchée. C’est un évènement tellement triste », déplore Souaïbou, chef du quartier. Mises au courant, les autorités judiciaires et les forces de maintien de l’ordre se sont déportées sur les lieux du drame. « Qu’il s’agissait d’un bébé de sexe féminin abandonné dans un bac à ordure. Après quelques instants, a été sorti du bac par des chiens qui ont amputé la main gauche du nouveau-né ». Retrace Blaise Moussa, le représentant du procureur de la République. Des découvertes macabres Les découvertes macabres sont légions dans les villes camerounaises. En janvier dernier, le corps sans vie d’un nouveau-né est retrouvé dans un sac de ciment au quartier Makepe Missoke à Douala. Il gisait dans cet emballage, tout nu, le cordon ombilical pas encore coupé. Une blessure semblable à celle effectuée par un poignard au niveau du cou. Le sac contenant le funeste contenu a été déposé devant une boutique. La découverte a été faite par le propriétaire de ladite boutique à son réveil. Alertée, la police est descendue sur les lieux. Après avoir fait le constat, une enquête a été ouverte pour découvrir l’auteur de cet infanticide.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps