[Faits divers] Trois présumés braqueurs interpellés par la police à Kaïkaï (Extrême-Nord)

Ils ont été mis à la disposition du tribunal militaire de Maroua pour répondre de leurs actes. Boukar Adingaï, 59 ans, Ibrahim Adji, 41 ans et Haman Hassana alias « palao », 27 ans, constituent un redoutable gang qui sème la terreur dans l’Extrême-Nord. Ils ont été interpellés dans la nuit du 20 au 21 août 2020 par la police judiciaire de la région en plein braquage à mains armées à Kaïkaï, dans le département du Mayo-Danay. Selon le chef de la division régionale de la police judiciaire, le commissaire de police principal Amadou Bello, les présumés braqueurs ont été interpellés grâce à la collaboration de la population du Mayo-Danay et les forces de maintien de l’ordre. Ils volaient leurs biens avec un arsenal constitué d’armes de guerre, de munitions, d’armes blanches et de gris gris. Ils sont passés aux aveux complets, a confié le chef de la division régionale de la police judiciaire de l’Extrême-Nord au journal radiophonique de 17h de la Crtv, le 8 septembre 2020.Ils ont été présentés au commissaire du gouvernement et mis à la disposition du tribunal militaire de Maroua. Un ouf de soulagement pour les habitants de cette partie du pays qui ont salué la bravoure de la police dans la lutte contre l’insécurité.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App