[Faits divers] Trafic :un réseau de siphonnage de carburant démantelé à la SCDP

L’arrondissement de Douala 4ème et le département du Moungo disposent de plusieurs points de siphonnage de carburant avant destination. De véritables stations de pompage de carburant clandestin à ciel ouvert, créées dans la broussaille. 35.000 litres de combustibles, ayant pour destination finale le port de Douala, sont tombés le 16 février 2021 entre les mains des douaniers camerounais. C’est dans la localité de Souza, département du Moungo, région du Littoral que la cargaison a été saisie. Soit à des centaines de kilomètres de sa destination officielle. Cette impressionnante cargaison, « détournée par des convoyeurs agissant pour un marketeur de la place, n’est en réalité que l’arbre qui cache la forêt d’un intense détournement de produits pétroliers en provenance de la Sonara et de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP) », relève notre confrère d’Ecomatin en kiosque ce lundi 22 février 2021. Deux citernes remplies de 20.000 et 15.000 litres de produit pétrolier. Les convoyeurs de la cargaison avaient pour mission de ravitailler un bateau amarré au port de Douala-Bonaberi. Retrouvés dans la petite ville de Souza, ces derniers ont été pris en flagrance de détournement de destination privilégiée de la cargaison sortie de la SCDP. Les éléments des douanes camerounaises, postés à la Zone 1 de l’opération Halte au commerce illicite (Halcomi) phase lll, ont en effet constaté le changement de destination privilégiée à partir des bordereaux de la SCDP. Un trafic dangereux Les douanes camerounaises confirment l’existence d’un bordereau de livraison dûment signé par la société des dépôts pétroliers. La responsabilité incombe par conséquent au marketeur chargé du transport de la cargaison interceptée. «Le phénomène est courant de la Sonara au point de livraison ou de la SCDP à la destination finale», informe une victime de ce curieux trafic. On apprendra ainsi que l’arrondissement de Douala 4ème et le département du Moungo disposent de plusieurs points de siphonnage de carburant avant destination. De véritables stations de pompage de carburant clandestin à ciel ouvert, créées dans la broussaille: Bojongo, Bwadibo, Bonendale, Bomono et Souza, où le dernier pot au rose de ce 16 février 2021 a été découvert. Les douanes camerounaises confirment d’ailleurs la régularité de ce trafic dangereux et incontrôlé.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps