[Faits divers] Six faux contrôleurs des prix interpellés à Nsam

Des individus mal intentionnés arnaquent au quotidien de nombreux commerçants sous couvert d’une association de protection de droits des consommateurs de la ville. Ils sont six, ces faux contrôleurs appréhendés fin juin dernier. Il s’agit de Oscar Doungou Douanla, chef d’équipe ; Agathe Nadège Edi-maNdongo ; Sylvie Ngo Betehe épouse Nzoku ; Ruben Rollin Bissou, également chef d’équipe ; Georges Ndzana Es-somba et Cyclamen Wandji. Ils ont été happés à Yaoundé dans une entreprise de distribution des produits de consommation courante située au quartier Nsam, alors qu’ils comptaient escroqués leur proie comme d’habitude. Interpellés par les éléments de la brigade d’Efou-lan à Yaoundé, suite à une alerte lancée parle délégué départemental du Commerce duMfoundi, les arnaqueurs ont été mis hors d’état de nuire. Il leur est reproché d’opérer sous le couvert duCnhc/Normes et qualité, une association qui indique qu’elle assure la protection des droits des consommateurs. Ils se sont servis d’un faux document délivré par le ministère du Commerce. Un document qui leur permettait d’opérer en toute discrétion. En effet, il s’agit d’une association illégale tenue par Philippe Afack qui arnaque des commerçants sous le fallacieux d’assurer leur protection. Ils arnaquaient des commerçants sous le nom d’un cadre du commerce. «Cette association est victime du non-respect des règles de l’art en matière de défense des droits des consommateurs», a indiqué Joseph Zambo Manga, délégué départemental du commerce pour le Mfoundi. Et de poursuivre : «pour mener des activités d’association dans le cadre de la défense des droits des consommateurs, vous devez saisir le sous-préfet de la zone où vous voulez intervenir. Et la procédure veut que le sous-pré-fet demande l’avis technique du chef de brigade d’arrondissement du commerce. Lorsque l’avis technique est donné, alors le sous-préfet autorise l’association à exercer. Toutefois, cette démarche n ’a jamais été empruntée malgré l’interpellation à maintes reprises par ses soins du responsable de l’association incriminée». Les plaintes se multiplient au quotidien contre les agissements des agents véreux de certaines associations illégales. La délégation régionale du Commerce pour le Centre a donc décidé de mettre un terme à la corruption et l’arnaque auxquelles ces associations de défense des droits des consommateurs se livrent impunément.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps