[Faits divers] Région du Littoral : plus de 200 litres de carburant illicite saisis à Loum

L’opération a été menée le 30 mars 2021 par la gendarmerie nationale. Les saisies de carburant sont devenues quasi quotidiennes dans les villes du pays. Cette fois, c’est à Loum, localité située dans le département du Moungo, région du Littoral, où 200 litres de carburant illicite ont été saisis le 30 mars 2021. D’après des sources sécuritaires, cette saisie a été menée grâce aux renseignements fournis aux éléments de la gendarmerie de cette localité. Ces derniers, a-t-on appris, n’ont pu mettre la main sur les propriétaires de ce carburant. Mais ils ont lancé une opération pour mettre un terme à cette activité qui prospère dans ce département. La gendarmerie compte désormais s’attaquer aux différents points de distribution qui ont déjà été repérés dans la localité. Cette nouvelle saisie intervient trois jours après celle de Douala. Le 27 mars dernier, les éléments de la mission Halte au commerce illicite (Halcomi) de la douane ont saisi 1360 litres de carburant à Bonaberi, dans l’arrondissement de Douala 4e. Le 15 mars dernier, la délégation régionale des mines de l’eau et de l’énergie (Minee) du Littoral, appuyée par la gendarmerie et la police, ont saisi une dizaine de fûts de carburant de 200 litres chacun au quartier Deïdo, toujours dans la capitale économique. Comme si cela ne suffisait pas, c’est la marine camerounaise qui a indiqué dans une note publiée le 20 mars, avoir arraisonné le 16 mars 2021, puis dérouté vers Limbé (Sud-ouest), une pirogue en provenance d’un pays voisin, transportant 170 fûts de 250 litres de gazole chacun, soit 42 500 litres, et ayant à son bord 7 membres d’équipage sans pièces d’identité. L’embarcation et la cargaison ont été mises à la disposition du Commandant de la Base navale de Limbé pour diligence avec les autorités compétentes. Selon le ministère en charge de l’Énergie, ce phénomène de contrebande du carburant a pour conséquence la détérioration des moteurs et des manques à gagner pour l’Etat, estimés à environ 32 milliards de FCFA par an.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps