[Faits divers] Région de l'Ouest : des trafiquants d'ossements humains arrêtés à Foumban

Leur arrestation fait suite aux renseignements donnés par le chef du village Mantoum. Le trafic des ossements humains prend de l’ampleur dans le département du Noun, situé dans la région de l’Ouest. Cette fois, les éléments de la brigade de gendarmerie de Foumban ont arrêtés cinq individus. Ces hommes sont âgés entre 20 et 57 ans, le plus âgé étant présenté comme le cerveau de la bande, selon Mimimefoinfos.com. Leur arrestation fait suite aux renseignements donnés par le chef du village Mantoum. Le monarque avait été saisi par un villageois après la profanation de deux tombes dans sa concession. Informés, les gendarmes ont lancé une chasse à l’homme qui a permis de mettre la main sur un premier suspect. Au cours de son interrogatoire, il a révélé les noms de ses complices. Une perquisition dans leur cachette a permis de saisir leur butin minutieusement rangé dans un sac et près à être livré. Ils ont tous été interpellés et sont passés aux aveux complets. La sensibilisation Face à ce phénomène qui tend à se généraliser dans le département du Noun, les autorités administratives invitent les chefs de villages, de quartiers, et les parents, à accentuer la sensibilisation auprès des jeunes. Le but étant de mettre fin à cette pratique qui salie l’image du département du Noun. Le trafic de parties du corps humain est en augmentation dans le département du Noun. Le 20 mai 2020, trois trafiquants de squelettes humains avaient été arrêtés à Foumbot et condamnés à 5 ans de prison par le Tribunal de Première Instance de de cette ville. Les deux cas de trafic d’ossements humains avaient été découverts à la suite d’enquêtes sur le trafic d’espèces d’animaux sauvages, indiquant le lien entre le trafic d’espèces sauvages et le trafic d’ossements humains.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps