[Faits divers] pratique homosexuelle : Shakiro est libre

L’annonce est de Me Alice Nkom, avocate de cette derrière. Elle remercie au passage des personnes qui ont travaillé pour cette libération. Shakiro (Njeukam Loïc) et Patricia (Mouthe Roland) condamnés le 11 mai 2021 à cinq ans de prison ferme pour pratique homosexuelle sont désormais Libres. L’annonce de de Me Alice Nkom. « Patricia et Shakiro Libres ! Merci Alexandre Marcel Maxi Mbe Nkwain Haml et Patrick Desmarais Olivia Ervi Fondation Émergence All Out Comité Idaho France », vient de poster l’avocate. Une liberté saluée par certains lanceurs d’alertes comme Boris Bertolt. Dans un post ce jour, celui-ci salue le droit des homosexuelles dans notre pays. « Vive les droits des LGBT. Parce que tous les hommes naissent égaux en droits quel que soit leur race, leur religion, leur ethnie, leur sexe ou leur genre. Tout le monde a le droit de vivre. Et vivre en liberté. On avance », a posté le journaliste. Human Rights Watch Bien avant ce nouveau verdict, Me Alice Nkom faisait une intervention ce mardi 13 juillet 2021 sur Abk radio, où elle annonçait la liberté totale pour ses clients. « Nous avons relevé un appel, cet appel doit être examiné aujourd’hui notamment sur la demande de mise en liberté provisoire. C’est plus qu’un souhait, j’exige que Shakiro et Cie recouvrent la liberté; la loi me permet de l’exiger car le peuple camerounais a organisé sa vie autour de 3 pouvoirs : Judiciaire, Exécutif et Législatif », a-t-elle indiqué sur cette radio. Dans la même lancée, l’Organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW) avait publié un communiqué pour demander aux autorités camerounaises de les « remettre en liberté et annuler les charges qui pèsent contre elles immédiatement ». Car, ces femmes « n’auraient jamais dû faire l’objet d’une arrestation ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps