[Faits divers ]plus d,une trentaine d,employés licenciés à yoomee

Sur le motif de leurs licenciements, les sources se concrétisent. Certaines affirment que les employés limogés n’auraient pas atteint les objectifs attendus. D’autres disent le contraire.Yoomee va mal. L’entreprise de télécommunications a déjà remercié 32 employés, nous apprend le journal Ecomatin. Ces personnes occupaient divers postes au sein de l’entreprise : team leader, techniciens, superviseurs, agents au call center, etc. Sur le motif de leurs licenciements, les sources se concrétisent. Certaines affirment que les employés limogés n’auraient pas atteint les objectifs attendus. D’autres disent le contraire. Repositionnement Ces employés ont été licenciés dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan de restructuration. Il est engagé depuis 2017, apprend-on. « Il s’agit d’une réorganisation, un repositionnement pertinent. Yoomee se réinvente et innove afin de répondre aux exigences de sa clientèle, ses partenaires. Mais aussi en faveur de la génération androïde afropolitaine ». Ecrit Ecomatin dans ses colonnes en citant des responsables de l’entreprise. Au sein de la société, tout le monde n’apprécie pas ces licenciements. Car, à l’inverse, le top management de l’entreprise s’apprête à conclure des contrats d’embauche. « Dans le but de réduire la fracture numérique, nous lançons le recrutement de centaines de jeunes diplômés ouverts d’esprit. Talentueux et passionnés de travail…», souligne-t-on. Arriérés de salaires Malgré ces recrutements annoncés, la situation reste tendue. En effet, l’entreprise connaît beaucoup de difficultés : arriérés de salaires, dette sociale envers le Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps). Conflits d’intérêts entre le conseil d’administration et le directeur général, etc. Autre signe de malaise. Le manager avait été débarqué de son fauteuil en octobre de l’année dernière. Suite à une brouille avec son conseil d’administration. Il avait été remplacé par Jules César Lengue. Celui-ci héritait d’une entreprise fragilisée par des tensions de trésorerie. N’empêche, les rescapés de cette tempête continuent de s’acquitter de leurs tâches. Même si la crainte d’un éventuel plane dans les esprits.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps