[Communication] Média : Amougou Belinga ferme ‹‹ temporairement›› Vision 4

Selon plusieurs sources, il ne s’agit pas d’une fermeture mais d’une restructuration. La chaîne de Télévision Vision4 née il y a quelques années, cesse d’émettre « « temporairement » ces programmes. D’après plusieurs sources, le président directeur général de Vision 4, Jean Pierre Amougou Belinga, a annoncé cette nouvelle ce jour en fin de matinée. C’était au cours d’une réunion qui s’est achevée avec son personnel. Le personnel prié de remettre le matériel de travail Pour l’homme d’affaires camerounais, il ne s’agit pas d’une fermeture mais d’une « restructuration ».En attendant la restructuration s’achève, les journalistes sont priés de remettre tous leurs matériels de travail avant de partir : clés des voitures, les téléphones, le matériel et les clés des bureaux, etc. « Un comité de restructuration sera mis sur pieds et les journalistes reviendront plus tard avec leurs CV à jour pour savoir s’ils sont repris ». Révèle une source. M. Amougou suspendu par le CNC Cette fermeture intervient plus d’un mois après la suspension du directeur de publication de « Vision 4 ». Et de Parfait Ayissi Etoa et Jean Jacques Ze, deux journalistes exerçant à ladite chaine. Ils avaient été suspendus de leurs fonctions respectives pour des propos offensants de nature à porter atteinte à l’honorabilité de personnes. Cette suspension devrait durer un mois, selon le Conseil National de la Communication(CNC). Mais les intéressés n’ont pas respecté. Cette suspension, avait expliqué le CNC dans un communiqué, faisait suite à la diffusion de propos de nature à porter atteinte à l’honorabilité d’une communauté au cours des programmes intitulés « Tour d’horizon » du 25 juin 2020. Ainsi que de « Club d’Elites » du 05 juillet 2020 et du journal télévisé de 12h du 02 juillet 2020 sur les antennes de la chaine de télévision dénommée « Vision 4 ». En juillet 2020 le président du conseil Peter Essoka demandait à Vision 4 de se conformer aux règles de la profession de journalisme. Sous peine des sanctions prévues par la réglementation en vigueur. « Les promoteurs de médias en général et celui de Vision 4 en particulier, au respect strict des règles d’éthique et de déontologie dans la collecte et le traitement de l’information portée à la connaissance du grand public, leur demande sans délai de mettre un terme aux pratiques sus décriées sans préjudices des sanctions qu’il reviendra à la collégialité du conseil de prendre à sa toute prochaine session conformément aux prérogatives que lui confère la réglementation en vigueur». Ecrivait Peter Essoka dans un communiqué publié le vendredi 17 juillet 2020.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App