[Faits divers] Lutte contre le trafic des stupéfiants : Près de 70 personnes interpellées à Yaoundé

Le bilan de cette interpellation fait état de 500 filons de chanvre indien environ, 16 filons de cocaïne, etc. C’est un coup dur pour les trafiquants et les consommateurs des stupéfiants de la ville de Yaoundé, annonce la gendarmerie nationale. 67 personnes viennent d’être interpellées, dont 24 présumés fumeurs et détenteurs de cannabis, 26 arrêtées pour défaut de Carte nationale d’identité (CNI) et 17 autres personnes pour diverses infractions. Ces individus ont été appréhendés par les éléments de la Compagnie de gendarmerie de Yaoundé 3, soutenus par ceux des Compagnies de gendarmerie de Yaoundé 1 et 2. C’était au cours d’une opération coup de poing menée dans les secteurs d’Ekounou marché et d’Ekie lieu-dit « derrière Fokou » le lundi 22 mars 2021, sur renseignements. Le bilan de cette interpellation fait état de 500 filons de chanvre indien environ, 16 filons de cocaïne. Mais aussi, 02 paquets de chanvre frais et sec, 10 seringues et aiguilles, 19 paquets de cigarettes, 19 téléphones, des armes blanches et emballages divers et un faux billet de 10.000 FCFA, saisis. Une enquête est en cours à la brigade de gendarmerie de Nkomo. Un sexagénaire soupçonné de trafic de drogue Une opération similaire s’est déroulée le mercredi 24 mars 2021, toujours dans la capitale camerounaise. Après plusieurs plaintes et dénonciations des populations du quartier carrière, les éléments du poste de gendarmerie de la carrière, ont interpellé hier, aux environs de 9h, un individu âgé de 64 ans soupçonné de trafic de drogue. Ce présumé trafiquant de stupéfiants se passait pour un vendeur des vivres au lieu-dit « petit marché Jean Vespa » pour faire écouler ses produits. C’est ainsi qu’il a été interpellé en flagrant délit de vente de cannabis et a été conduit au poste de gendarmerie pour exploitation. L’enquête se poursuit au sein de ladite unité, précise la gendarmerie nationale qui invite une fois de plus la population à dénoncer les hors la loi.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps