[Faits divers] Les marins Russes kidnappés au large du Cameroun libérés

Les trois marins russes enlevés le 15 août dernier au large de Douala, ont été libérés. Relâchés par leurs ravisseurs, de présumés pirates nigérians qui écument le golfe de Guinée, les marins se sont aussitôt envolés vers l’Allemagne. C’est de là que leur navire marchand –le cargo « Marmalaita– avait été affrété par la société MarConsult Schiffahrt. Les marins en « bonne santé » à leur libération ont rentré chez eux. Négociations Les mêmes sources se déclaraient «incapables» de dire le sort réservé aux cinq autres marins chinois et ukrainiens, également kidnappés pendant l’assaut. Au lendemain de cet enlèvement, l’ambassade de Russie au Cameroun entamait des «négociations» pour leur libération. «Nous sommes effectivement en contact avec des organisations en charge des négociations avec les ravisseurs. Mais nous ne pouvons en dire davantage en raison du caractère délicat de la situation», affirmait alors un diplomate de la représentation. Il indiquait toutefois que les otages étaient en bonne santé. Zone dangereuse Les eaux du golfe de Guinée sont les plus dangereuses du monde. Selon le Bureau maritime international (BMI), 73% des enlèvements et 92% des prises d’otages en mer recensés ont lieu dans cette zone. La plupart du temps, ce sont des pirates nigérians qui attaquent les navires et enlèvent des marins dans le but d’obtenir des rançons. Ce sont au total 201 actes de pirateries recensés en 2018 dans le monde, contre 180 en 2017. 78 attaques au premier semestre 2019, dont une grande majorité dans le golfe de Guinée. Ces chiffres sont du Bureau maritime international.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps