[Faits divers] Le SED redoute des attaquent terroristes dans les grandes villes

Ces menaces pourraient se traduire par la multiplication de l’usage des bombes artisanales dans les lieux populaires. Des menaces d’attaques terroristes planent dans les grandes villes et agglomérations du Cameroun. Ce qui ressort d’un message-porté de Galax Etoga, le Secrétaire d’Etat à la défense chargé de la Gendarmerie (SED). Des velléités terroristes dans les grandes villes Dans message, qui date du 24 juin 2020, Galax Etoga attire l’attention des commandants des 10 légions de gendarmerie sur certains faits. En effet, « l’analyse de la situation sécuritaire d’ensemble et les renseignements de plus en plus récurrents révèlent des velléités terroristes dans les grandes villes et agglomérations ». Des menaces qui pourraient se traduire par la multiplication de l’usage des bombes artisanales dans les lieux populaires. Pour déjouer ces menaces, le SED prescrit l’intensification de la recherche du renseignement prévisionnel. Ceci en mettant l’accent sur les milieux carcéraux et les moto-taximen. « Resserrer les dispositifs de contrôle aux différentes entrées de vos agglomérations par l’identification des usagers et les fouilles systématiques », recommande Galax Etoga. L’intensification des patrouilles A cette recommandation, s’ajoute « l’intensification des patrouilles diurnes et nocturnes, le bouclage et le ratissage de quartiers ». Les patrons des unités régionales de la gendarmerie sont enfin chargés d’apporter leur « concours aux actions des autorités administratives lors du recensement des mototaxis exerçant illégalement ». Des actions appelées à être menées dans la transparence et le respect des droits de l’Homme. Notons que le SED a raison de se faire du mouron. Dans la nuit du 20 au 21 juin, deux explosions d’engins explosifs improvisés dans deux quartiers de Yaoundé ont alerté la Délégation générale à la Sûreté nationale (DGSN). Aussitôt, la police a aussitôt initié le renforcement du dispositif sécuritaire à travers un message-porté daté du 22 juin. Il s’adressé à tous les chefs d’unités de police de la région du Centre.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps