[Faits divers] Le journaliste Ernest Obama traîné en justice

Paul Ayah Abine, président de la fondation éponyme, l’accuse de « diffamation » et « propagation de fausses nouvelles ». Le journaliste Ernest Obama est dans de sales draps. Paul Ayah Abine, président de la fondation éponyme le traine en justice pour « diffamation » et « propagation de fausses nouvelles ». Il en est de même pour Vision4 TV, le journal l’Anecdote, M. Frankline Njume, la plateforme de médias sociaux Ma kontri Pipo Dem. Ainsi que Dr Success Nkongho. Celui-ci se présente le pasteur créateur de l’église « Christ Kingdom Ministries Inc ». Il avait pris les armes contre la République avant retourné sa veste. Le reproche L’ancien avocat général près la Cour suprême reproche à ces personnes et structures sus-évoquées d’avoir accusé sa fondation d’acheter les armes pour les acheminer aux sécessionnistes anglophones. Luttant ainsi pour la partition le pays. La polémique C’est le Dr Success Nkongho qui lance la polémique. Après s’être rendu aux autorités, l’ex terroriste ambazonnien, s’en prend violemment à la fondation Ayah. L’ex virulent séparatiste va affirmer que cette association humanitaire n’est que le bras armé de la guerre dans le Sud-ouest et Nord-Ouest. « Cette association humanitaire n’est que le bras armé de la guerre dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. C’est par cette organisation que les activistes tapis à Londres(…), envoient de l’argent pour l’achat du matériel de guerre et de la nourriture aux Ambaboys cachés dans la forêt. Ceci sous forme des levées de fonds en destination aux femmes et aux enfants réfugiés du NOSO». Avait écrit Dr Success Nkongho sur sa page Facebook. Avant d’ajouter que Paul Ayah Abine dans la guerre au Nord-Ouest et au Sud-Ouest joue un rôle bien clé.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps