[Faits divers] La population de Makoulahe brûle vif un combattant de Boko Haram

L’action intervient après l’arrestation de deux miliciens de la secte islamiste Boko Haram ayant participé à une tuerie de trois villageois. Le 11 mai 2020, des terroristes de Boko Haram tuent 3 personnes dans la localité de Makoulahé. C’est une localité située dans l’arrondissement de Mora, région de l’Extrême-nord Cameroun. Le 12 mai 2020, les habitants de cette petite localité mettent la main sur deux miliciens de la secte qui avouent leur participation à cette tuerie. Fait surprenant, les deux personnes sont interpellées alors qu’ils participent à l’enterrement de leurs victimes. «Au moment où tout le village est triste et a les larmes aux yeux, on voit deux personnes se parler en riant. Ils ne sont pas du village. Les militaires sont alertés et les suspects sont arrêtés et interrogés. Aucun d’eux ne dispose d’une carte nationale d’identité. Quand les militaires décident de les fouiller, ils trouvent sur eux de longs couteaux tachetés de sang. Ils reconnaissent avoir participé à l’attaque du village et tué ceux qui sont en train d’être d’inhumés », raconte un témoin de la scène. 300 000 FCFA Les militaires ordonnent alors qu’ils soient ligotés. « Après l’’inhumation de nos frères, les militaires les ont convoyés au camp de Mora pour plus large exploitation», poursuit notre témoin. Investigation faite, les deux terroristes sont revenus sur le lieu de leur forfait à la recherche de l’argent qu’ils ont caché au cimetière du village. Une somme de 300 000 FCFA retrouvée par les membres du comité de vigilance de Makoulahe. Après leur arrestation, un autre terroriste fait son apparition dans le village. Ce dernier profère des menaces aux femmes. Il déclare alors qu’il viendra venger l’arrestation de ses camarades. C’est ainsi que la population de Makoulahe s’en prend à lui et le tabasse à mort. La population verse de l’essence sur lui et le brule.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App