[Faits Divers ]la brigade des reportages speciaux de la crtv cambriolée

Les services de brigade de reportages spéciaux de la CRTV, la télévision publique camerounaise, ont reçu une visite désagréable. Des caméras et bandes d’enregistrement du dernier sommet des Chefs d’État de la CEMAC, ont été emportées par des brigands qui sont entrés dans les locaux par effraction.Selon le journaliste Roger Kiyeck qui révèle l’information, ce sont toutes les caméras ayant servi à la couverture des cérémonies à la présidence de la République, du sommet de la CEMAC qui ont été enlevées, sans oublier les bandes d’enregistrement qui ont toutes été emportées. Si l’on ignore encore d’autres détails, l’on peut tout de même deviner que les auteurs de ce cambriolage cherchent à obtenir des images désobligeantes du président Paul Biya. Les malfrats souhaitent-ils mettre le président dans une situation inconfortable ? En effet, la rumeur selon laquelle le chef de l’État était sur le point de voir son pantalon le lâcher au moment de la photo avec ses homologues lors du sommet de la CEMAC (il aurait fallu l’intervention de Chantal Biya pour que le président se rhabille convenablement), revient au devant de la scène. La CRTV, qui détenait l’exclusivité de la diffusion dudit sommet, n’a fourni aucune image montrant cette scène. Des caricatures ont été utilisées pour supposer la scène, cette dernière étant devenue très recherchée. Outre le caractère désobligeant de ces images, la sécurité de la personne même du chef de l’État peut être en jeu. Les bandes dérobées contiennent des enregistrements des intérieurs de la présidence de la République, et passablement du dispositif spécial qui entoure le Chef de l’Etat du Cameroun.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps