[Faits divers] L'architecte Guy Bertrand Temba réclame 14 milliards de FCFA à Victor Fotso

Déclaration faite devant la presse nationale et internationale mercredi à Douala. Le temps d’une conférence de presse à Douala, l’architecte Guy Bertrand Tamba relate son histoire. Ce dernier choisi pour cadre d’échange avec les Hommes de médias, l’enceinte d’une église pentecôtiste. En 2008, le milliardaires Victor Fotso traine Guy Bertrand Tamba en justice. Ce dernier l’accuse d’abus de confiance. Notamment dans des marchés de finition et d’équipement de l’Eglise Christ Roi de Mbouo Bandjoun. Mais également le chantier de l’hôtel de ville. Après un appel d’offre fort couru, c’est Guy Temba qui gagne les deux marchés. A mis chemin tout se transforme en bataille judiciaire. Près de 11 ans après, la rixe judiciaire continue son bonhomme de chemin. Réparation Poursuivi par son partenaire d’alors dans un procès aujourd’hui pendante à la Cour suprême, Guy Temba ouvre un autre front en 2016. Ce mercredi à Douala, l’architecte et son avocat Blaise Nono, informe l’opinion. « Nous décidons de renouveler en 2019 l’assignation en paiement et en dommages et intérêts pour le préjudice que ma fait subir Victor Fotso ». Insiste ce dernier visiblement sous le coup de la colère. « Nous avons initié une assignation en paiement et en dédommagement contre sieur Fotso Victor qui se bute à la crainte des huissiers à pouvoir servir ce dieu au-dessus de la loi ». Indique ce dernier et son conseil aux journalistes. C’est en vin qu’ils tentent de déposer une plainte au Tribunal de grande instance de Bafoussam. Ils sont heurtés au refus des huissiers qui redoutent le vieux milliardaire. 14 milliards Une action qui fait suite à la condamnation prononcée contre lui par la Cour d’appel de l’Ouest saisie par son adversaire après le premier verdict défavorable prononcé en 2012. L’architecte Temba réclame 14 milliards 571 757 530 au milliardaire de Bandjoun. Ceci, au titre de divers préjudices qu’il lui a fait subir. Il l’accuse d’avoir fait disparaître son entreprise et d’avoir ainsi contraint au chômage et à la pauvreté sa propre personne, sa famille et celles de ses employés. En 2008, Victor Fotso poursuit Guy Temba pour abus de confiance devant le tribunal de première instance de Bafoussam. En son temps, sa structure, ETB-CAM obtient deux contrats. Il est question d’effectuer, les travaux de finition de l’Eglise Christ Roi de Mbouo et l’équipement de l’hôtel de ville de Bandjoun. Dans les faits, l’entreprise doit décorer le lieu de culte, construire le gros-œuvre, finir la clôture. Mais aussi aménager la cour de l’hôtel de ville. Détournement Lors du procès, Fotso l’accuse d’avoir dissipé 397 millions reçu selon ses accusateurs pour acheter des matériaux d’équipement et de finition. Ceux qui l’accusent affirment qu’il a reçu 809 062 027 francs. Les travaux doivent être livrés en novembre 2007 selon les clauses contractuelles. Temba dit avoir reçu des sommes d’argent de Fotso. Pour ce qui est des travaux supplémentaires de l’ordre de 139 millions pour les deux chantiers, l’architecte investi de sa propre poche 74 millions de Francs CFA. Au cours de ce premier procès il soutient que Fotso lui doit 400 millions de Francs CFA. Il explique qu’il a réalisé des travaux à 76% pour un coût 934 millions après n’avoir reçu que 534 millions de Fotso. Il passe 40 jours dans une cellule de la police judiciaire et une détention de 8 mois à la prison centrale de Bafoussam. Par la suite, Temba Guy Bertrand est déclaré non coupable d’abus de confiance et acquitté en appel en 2012.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps