[Faits divers] Justice :un employé de Vision 4 activement recherché en RCA

Actuellement en congé à Yaoundé, il est impliqué dans les transactions qui ont conduit au vol de 54 millions de FCFA. Le doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance de Bangui a ouvert une enquête contre plusieurs personnes impliquées dans « piratage de serveur de la banque BSIC ». Parmi les personnes activement recherchées en République centrafricaine (RCA), le nommé Ntsama Justin travaillant pour votre de télévision (Vision 4 Bangui). Actuellement en congé à Yaoundé, il est « impliqué dans les transactions qui ont conduit aux décaissements des sommes réclamées ». Peut-on lire dans le message porté que le doyen des juges d’instruction adressé au directeur de la station télévision Vision 4 Bangui et au directeur des ressources humaines de ladite chaîne. Vision 4 appelée à collaborer Il demande ainsi à la télévision de lui fournir en urgence la photo de l’employé en question sous format d’identité. Ainsi que sa filiation complète à partir de son dossier personnel. Selon la note du juge centrafricain, au moins 54 millions de FCFA ont été dérobés lors des opérations incriminées. Les autres personnes recherchées sont les nommés Essaka Gérard consultant à Cimencam Bangui, Gazome Alex et Djob Nyobe Jean respectivement gérant et auditeur comptable chez le cabinet Ficadex Bangui. L’homme d’affaires camerounais Amougou Belinga est très impliqués dans le paysage médiatique centrafricain. Il a mis sur pied la télévision nationale du pays et Vision 4 Centrafrique. Le patron du groupe Anecdote est également cité dans plusieurs scandales en République centrafricaine. Amougou Belinga cité dans plusieurs scandales En août dernier, dans un communiqué rendu public le 22 aout, le Conseil africain des Médias écrit : « Jean Pierre Amougou Belinga n’a jamais été Président du Conseil Africain des Médias qui ne l’a mandaté en aucun cas pour quelques actes que ce soit ! Se présenter comme Président du Conseil Africain des Médias, de surcroît sous la fausse onction du Président de la République de Guinée Équatoriale n’est autre qu’un GROSSIER MENSONGE! Par ailleurs, la présidence du Conseil s’obtient par le vote des patrons de médias et non par nomination. La prochaine réunion du Conseil d’administration se tiendra début février 2021 pour élire le nouveau président. 13 candidatures issues des pays africains ont déjà été enregistrées. » L’institution ajoute : « Aussi, Monsieur Jean Pierre Amougou Belinga devra s’abstenir, sous peine de poursuites judiciaires pénales pour délit d’usurpation d’un titre prévu par les articles 74 alinéa 2 et 219 du code pénal, de continuer à se présenter « en fausse qualité de Président du Conseil Africain des Médias », corporation qui regroupe des sommités africaines de bonne moralité».

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App