[Faits divers] Insécurité : 4 présumés coupeurs de route interpellés à Yaoundé

Ils opéraient sur l’axe Toctoyo-Ndéré à la frontalière à la République centrafricaine. Ils sont tous âgés de 25 ans et viennent d’être interpellés par la gendarmerie sans carte nationale d’identité. Les 4 présumés braqueurs étaient actifs sur l’axe Toctoyo-Ndéré à la frontalière du Cameroun avec la Centrafrique. Ils ont été mis aux arrêts grâce aux informations filées par les populations aux forces de maintien de l’ordre. Ces présumés coupeurs de route usaient d’une arme de guerre dissimulée sous les eaux d’une rivière pour braquer des personnes. Ils sont encore en exploitation par la gendarmerie et seront prochainement présentés pour des actes de terrorisme devant la justice. Dans la même veine, deux autres malfaiteurs ont été interpellés à Bonis par les éléments de la cellule anti criminelle de la légion de gendarmerie de l’Est. Il s’agit d’un caporal déserteur de l’armée à Maroua (Extrême-Nord) et son ami. Ils ont été mis aux arrêts pour vol de deux motos. Les engins volés étaient revendus à Yaoundé et Douala. Grâce au GPS installé sur les motos volées, leurs présumés voleurs ont rattrapés à Abong-Mbang, toujours dans la région de l’Est. Les deux complices, apprend-on, opéraient à l’aide d’une arme à feu. Ils seront présentés dans les prochains jours devant la justice pour vol à mains armées en coaction.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps