[Faits divers] Du carburant frelaté saisie à Ngaoundéré (Adamaoua)

Le stock a été détruit par les autorités de la ville. 14 bidons de 25 litres et 22 bidons de 5 litres de carburant frelaté ont été saisis au cours de la semaine par les éléments de la compagnie de gendarmerie de Ngaoundéré, capitale de la région de l’Adamaoua. L’information a été révélée le 10 avril 2021 au journal de la mi-journée du Poste national de la Crtv, la radio publique. D’après le Capitaine Anima Lamba, commandant de la compagnie de gendarmerie de Ngaoundéré, le carburant saisi était stocké dans un mini entrepôt. Un trafic, apprend-on, qui prend de l’ampleur dans ladite région, avec de nombreux automobilistes qui consomment ce carburant entré frauduleusement dans le territoire national. Le phénomène, dénoncent les autorités, crée une concurrence déloyale vis-à-vis des stations-service dont les chiffres d’affaires sont de plus en plus en baisse. Ainsi, instruction ferme a été donnée afin d’éradiquer cette gangrène. De façon sporadique et inopinée, explique commandant de la compagnie de gendarmerie de Ngaoundéré, il y a des patrouilles de jour comme de nuit à l’effet de démanteler premièrement les grands magasins de stockage appartenant à des grossistes et de saisir à tout moment les quantités qui sont exposées le long des artères de la ville. Le Capitaine Anima Lamba rajoute que des hommes sont désormais envoyés sur le terrain à l’effet de récolter un certain nombre de renseignements. Le stock saisi a été détruit en présence des sapeurs pompiers après autorisation des autorités administratives. Cette nouvelle saisie intervient quelques jours après celles de Douala (Littoral) et Limbé (Sud-Ouest).

Website to visit

Social

  • Mobile Apps