[Faits divers] Des rebelles Centrafricains en mission d'enlèvement arrêtés au Cameroun

Deux rebelles centrafricains membres des 3R, (Retour, Récupération et Réhabilitation), soupçonnés d’être en mission d’enlèvement au Cameroun ont été arrêtés lundi dans la ville de Ngaoundéré, région de l’Adamaoua. Selon Hum Angle, ces deux combattants du 3R ont été arrêtés par des éléments de la légion Adamawa de la gendarmerie nationale. Interrogés, ils ont révélé l’identité de quatre de leurs complices qui ont également été arrêtés lundi 6 septembre. Selon la même source, les deux membres des 3R, un centrafricain d’origine nigériane, Hamadou Bouba, capitaine au sein du mouvement rebelle et un centrafricain d’origine camerounaise, Mahmadou Abdelaziiz avaient sur eux des faux papiers dont de cartes d’identité nationales camerounaises et de certificats d’études. Sur la base d’enquête, les services de sécurité ont découvert que les deux rebelles 3R étaient dans le pays en mission pour kidnapper des citoyens innocents et exiger par la suite d’énormes rançons pour leur libération. Les enlèvements contre rançon avaient été très endémiques dans les trois régions du nord du Cameroun et après d’intenses opérations de sécurité, le phénomène est depuis peu en recul. Alors que les forces armées camerounaises font face à la crise anglophone, la criminalité en bande organisée est un autre phénomène qui préoccupe les autorités sécuritaires. La RCA voisine est plongée dans la crise politico-sécuritaire depuis la chute de l’ancien président François Bozizé en 2013. Depuis des groupes rebelles opèrent dans plusieurs localités du pays et menacent le régime du président Faustin Archange Touadéra.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps