[faits divers] Kumba :Des populations fuient un quartier à cause du Coronavirus

C’est une alerte qui a créée la panique au point de pousser les habitants du quartier Bonakuma à déserter les lieux. Il y a eu un signalement d’un cas contaminé de coronavirus au quartier Bonakuma dans la région du Sud-Ouest. Pour l’instant, on ne sait pas si le signalement est positif. Les habitants du quartier suscité n’ont pas attendu de le savoir. Ils ont préféré prendre la poudre d’escampette. Ils n’ont pas voulu prendre le risque de se faire contaminer. Il faut dire qu’il y a des endroits au Cameroun où la psychose gagne le terrain. Les personnes contaminées sont stigmatisées. Les familles qui ont perdu un être cher, sont pointées du doigt. Et leurs maisons sont présentées comme des pestes. Il faut dire que le personnel soignant est contre toute cette stigmatisation. Le Dr Laure Justine Menguene Mviena, responsable de l’unité de prise en charge psychologique des patients du Covid-19, au Centre des opérations d’urgence de santé publique, précise que le Covid-19 n’est pas forcément synonyme de mort. “Il faut tout d’abord qu’on sache que le Covid-19 est une grosse grippe. Nous sommes donc tous à risque. Il faut savoir également que 97% de cas guérissent. Seuls 3% pourront avoir une issue fatale et ce, à cause des comorbidités, c’est-à-dire d’autres maladies que le Covid-19 trouve dans l’organisme. Notamment, une insuffisance rénale, les hépatites, les maladies cardiaques, entre autres. La réalité, c’est que puisque tout individu est à risque, soutenons-nous, communiquons, soyons là les uns pour les autres, car, notre ennemi commun c’est le coronavirus et non pas les porteurs de ce virus”, a-t-elle déclaré dans les colonnes de notre confrère Cameroon tribune.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App