[Faits divers] Des militaires coupent le signal de la radio Amplitude FM

Ces militaires ont dit au patron de la radio Amplitude, qu’ils ont été envoyés par le ministère de la Communication. Depuis la mi-journée du 18 décembre 2019, la radio Amplitude Fm n’émet plus. Les auditeurs depuis ce temps ne peuvent plus suivre leurs programmes. Il se trouve que le signal de ladite radio a été coupé par des militaires aux environs de 13 heures. Cherchant à justifier l’acte, selon un employé de ce média, les militaires ont dit à leur patron qu’ils étaient à Mbankolo et ils ont débranché l’émetteur. Toujours selon cet employé, ils ont affirmé que c’est le ministère de la communication qui les a commissionnés. Mincom indexé «Ces militaires disent que le ministère de la Communication a sorti une note demandant le retrait des émetteurs de toutes les chaînes de radio à Mbankolo. Mais curieusement, il n’y a que celui d’Amplitude FM qui a enlevé. Les autres sont bien en place. Par ailleurs, ces hommes en tenue n’ont pas présenté la note alléguée», fait savoir l’un des informateurs d’un de nos confrères. Tout compte fait le patron de la radio envisage de saisir le ministère de la Communication pour comprendre ce qui se passe avec son organe de presse. Il sera également question pour lui de rentrer en possession de son matériel. Répression ? Selon certaines indiscrétions, le signal de la radio a été coupé à cause des émissions critiques qui y sont diffusées. Lesdites émissions sont animées par Martinez Zogo, le chef de chaîne d’Amplitude FM. Parmi ces programmes, celui baptisé «Embouteillages» serait celui qui dérange le plus. Et on reprocherait à l’animateur le fait d’avoir proféré ces derniers jours à l’endroit d’un bon nombre de ministres parmi lesquels Paul Atanga Nji et Jacques Fame Ndongo. Rappelons que la radio urbaine Amplitude Fm est basée à Yaoundé. Elle est située au quartier Elig-Essono.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps