[Faits divers] Darak : Une femme tuée par un militaire

Elle a refusé que le soldat s’en aille avec sa fille. Maman Christine a été abattue froidement à son domicile et devant ses enfants le 19 octobre dernier. L’auteur de cet acte odieux qui s’est produit aux environs de 19h, est le matelot de 1ère classe Ndongo Tsanga Arnauld. Selon une source proche de la victime, le militaire a débarqué au domicile de celle-ci et a exigé de sortir avec sa fille. Naturellement, la vendeuse de bil-bil, une bière locale, s’est opposée au comportement pour le moins impoli de l’homme en tenue. «Après quelques minutes d’altercation, et sans aucune forme de procès, le militaire a pointé son arme sur la pauvre femme et l’a abattue », affirme un témoin de la scène. Après cet acte odieux, les populations sont sorties massivement pour lyncher l’assassin de maman Chritisne. Le matelot de 1ère classe Ndongo Tsanga Arnauld n’a’eu la vie sauve que grâce à l’intervention de ses camarades d’arme. Il a été arrêté et est gardé à la brigade de gendarmerie de Darak. Dans cette île en proie aux attaques de Boko Haram, les militaires commettent régulièrement des exactions sur des civils. Malgré leurs plaintes portées plusieurs fois à l’attention des autorités, elles continuent de vivre lé martyr.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps