[Faits divers] Contrefaçon à Douala : la bière se fabrique déjà au quartier

Les éléments de la gendarmerie nationale ont récemment démantelé un réseau qui se livrait à la fabrication de la bière dans un domicile privé. La contrefaçon semble gagner de plus en plus de terrain dans les grandes métropoles du Cameroun. Après les liqueurs, des individus dans la ville de Douala se sont lancés dans la fabrication des bières. Les éléments de la gendarmerie nationale viennent de démanteler un de ces gangs au quartier Nkololoun, précisément au lieu-dit Pharmacie du rail dans l’arrondissement de Douala 2e. Celui-ci opérait dans un domicile privé. «On les a trouvés en train de mélanger… en flagrant délit. Nous allons emporter les gros comprimés trouvés sur place pour analyse», indique un des gendarmes qui faisait partie de l’équipe déployée sur le terrain. Notons que les éléments de la gendarmerie nationale sont tombés sur une maison bien segmentée, ayant l’aspect d’une usine normale. «Il y a un espace qui sert au stockage des bouteilles vides, emballées dans des sacs dont la couleur rappelle qu’ils sont blancs. Il y a aussi un autre pour les emballages (casiers et bouteilles vides) et un magasin. La pièce maîtresse, visiblement au centre de l’activité, est une chambre à coucher. Dans ce centre de production frauduleuse, ces gendarmes retrouvent non seulement des bouteilles pleines non décapsulées, mais également des comprimés et autres produits dont l’appellation scientifique n’a pas encore été déterminée», rapporte notre confrère Mutations. Le démantèlement de cet autre gang appelle à la prudence des consommateurs et pour les autorités, il faut impérativement redoubler d’ardeur dans la lutte contre la contrefaçon. Car les images de cette opération vues par les téléspectateurs de notre confrère Equinoxe Tv donnent froid au dos. On a pu voir des mains inexpertes en train d’embouteiller quelques produits connus, estampillés Guinness Cameroun. Dans la salle qualifiée de production, des bouteilles contenant la bière de bonne fabrication y étaient disposées. Le principe consiste à les décapsuler, les mélanger à de l’eau. Ces fabricants y associent des comprimés et autres produits de qualité et d’origine douteuses, apprend-on.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps