[Faits divers] Confronté à des difficultés financières, un chef de famille se donne la mort

Serges Noumbia, marié et père se 05 enfants se serait pendu parce qu’il tirait le diable par la queue ces derniers temps. Le corps sans vie de l’homme âgé de 52 ans a été retrouvé le 17 juin dernier au village Belbior par Nguélébock, dans le département de la Kadey. Selon les témoignages de son épouse visiblement affaiblie par la triste nouvelle, son feu mari ne présentait avant sa pendaison, aucun signe de maladie. En effet, elle reconnaît tout de même que son défunt époux se plaignait des multiples problèmes auxquels, il faisait face ces derniers temps, notamment le manque criard d’argent qui l’empêchait de dépanner sa moto en état de vétusté très avancé et ses outils de travaux champêtres. Pour la veuve, ce n’était qu’une situation passagère. Elle se doutait très peu que le pire pouvait alors se produire jusqu’à la découverte macabre de son tendre époux, accroché sur une corde dans une chambre de la maison de campagne. Inconsolable, la veuve ne cesse de se lamenter et d’élever des voix vers le ciel afin de trouver l’ultime solution qui lui permettra de garder les 05 enfants que lui a laissés Serges Noumbia, dit Zapalo. Après la découverte de la dépouille par les populations, le corps sans vie de Zapalo a été immédiatement inhumé. Le village Belbior, situé entre les villes de Batouri et Dimako porte le deuil.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps