[Faits divers ]colis faussement présenté comme une bombe au Minfopra

Les équipes de déminage de la gendarmerie nationale rapidement alertées, ont révélé qu’il s’agissait d’un biper d’insuline dans un carton en provenance du Nord. Hier c’était la grosse frayeur au ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative (Minfopra), à Yaoundé. Un colis faussement présenté comme une bombe artisanale, y a été découvert. Le bâtiment a rapidement été vidé de ses occupants apeurés. Les équipes de déminage de la gendarmerie nationale descendu sur les lieux, en compagnie des autorités de la capitale, ont conclu après expertise, à une fausse alerte à la bombe. Ces équipes de déminage de la gendarmerie nationale rapidement alertées, ont révélé qu’il s’agissait d’un biper d’insuline dans un carton en provenance du Nord dans lequel se trouvaient des dossiers des agents de l’Etat en cours de recrutement. «Ledit colis avait une minuterie et un bruit. On pouvait entendre le tictac à moins d’un mètre», a confie à nos confrères de Koaci un agent en service dans ledit ministère. Une ceinture de sécurité a été déployée autour du bâtiment. On pouvait voir des hauts responsables en charge des questions sécuritaires de la capitale. La psychose s’est rapidement installée dans la capitale. Dans l’après-midi, les autorités notamment le ministre en charge de la Fonction publique, a tenté de rassurer ses collaborateurs leur demandant de reprendre sereinement le service. Trop tard, certains agents paniqués avaient déjà regagné leurs domiciles. En trois mois, quatre explosions de bombes artisanales ont secoué Yaoundé la capitale du pays. Si ces explosions de bombes artisanales n’ont pas fait de morts, elles ont causé de dégâts matériels.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App