[Faits divers] Bitouala : un chef de village calciné

Fondeng Zengle, a trouvé la mort dans son domicile ravagé par des flammes Les populations du village Bitouala pleurent encore la disparition tragique de Fondeng Zengle, la cinquantaine révolue. Le défunt était chef de troisième degré. Il a été mortellement brûlé par un feu, lequel a ravagé sa résidence à la même occasion le 30 Mai 2020 dernier. Une incertitude continue à planer sur l’origine de ce feu quatre jours après. Le corps de Fondeng était méconnaissable. Il n’y a que son squelette qui laissait penser aux restes humains. Des images effroyables qui revoyaient plus qu’à la compassion. Il s’agissait d’un mélange de drame et d’émotion. Comment ne pas s’en convaincre le spectacle de ces os noircis par des flammes, sans chair. De la maison, il ne reste que des briques de terre, noircies également. Les tôles et la charpente n’ont pas résisté aux ravages du feu. Tout comme les effets de la victime, ont été entièrement consumés. Zengle Fondeng, était l’unique occupant de cette bâtisse. Agé environ de 80 ans, doublement veuf, Il vivait seul, loin des enfants, résidant à l’extérieur du village. Dans le voisinage, les gens sont muets. Personne ne peut raconter avec exactitude les circonstances de l’incendie. Surtout que la plupart des voisins étaient dans les champs pour les travaux champêtres. La gendarmerie de Mbang a ouvert une enquête, une dizaine de personnes ont déjà été entendues par des gendarmes, dans le cadre de cet incendie, puisqu’il faudra savoir si c’est un acte accidentel ou criminel. Bitouala, est un village situé en quelques encablures de la ville de Mbang chef lieu de l’arrondissement éponyme, dans le département de la kadey, région de l’Est.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps