[Faits divers] Bafia : les vents emportent les toits d'une cinquantaine de maisons

Près de 70 familles dorment désormais à la belle étoile et appellent l’Etat à l’aide. Elles sont à la belle étoile depuis le 15 mars dernier. Près de 70 familles sans abris à Bafia, chef-lieu du département du Mbam et Inoubou, région du Centre. Elles sont victimes des pluies et vents violents qui s’abattent ces derniers temps dans ce département ainsi que dans d’autres villes du pays. Selon des sources, les toits d’une cinquantaine de maisons ont été emportés dans la ville et ses environs. Les victimes parmi lesquelles des personnes à mobilité réduites et les malvoyants, ont été surprises par le retour brusque des pluies. Désormais à la belle étoile, elles lancent un appel à l’aide aux pouvoirs publics. A en croire des sources, ce n’est pas la première fois que les populations de Bafia et du Mbam et Inoubou sont sinistrées par le retour de fortes intempéries. Mais les dégâts causés sont cette fois de très grande ampleur. D’où l’urgence d’une intervention humanitaire de l’Etat pour réconforter les victimes. On se souvient qu’à la suite de fortes explosions qui ont soufflé un camp militaire le 7 mars dernier à Bata en Guinée-équatoriale, le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a dépêché le 16 mars dernier une mission humanitaire constitué de médicaments, de denrées alimentaires et de matériel de couchage à ce pays voisin. Une telle assistance est aussi attendue d’urgence dans le Mbam et Inoubou.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps