[Faits divers] Babadjou : un gendarme accusé de Viol d'une fillette

L’homme en tenue aurait accompli sa sale besogne dans un bureau de l’unité de gendarmerie de la localité. Une rocambolesque affaire de viol défraie la chronique à Babadjou. En effet, autour de 19 heures 30 minutes, lundi 31 mai dernier, une adolescente âgée de 13 ans et élève en classe de 6ème au lycée bilingue de Babadjou, aurait été sexuellement abusée par un gendarme en service à l’unité de gendarmerie de cet arrondissement du département des Bamboutos. D’après nos sources, la fillette qui assistait sa sœur ainée dans le petit commerce de la famille, situé non loin de la brigade, a été envoyée par celle-ci pour prendre une somme d’argent que leur devait le gendarme. Mais d’après la fillette, au lieu de lui remettre simplement l’argent demandé, le gendarme l’a conduit dans un bureau où il a de force, assouvi son désir libidinal. Pour parvenir à accomplir sa sale besogne, relate la fillette, le gendarme l’a d’abord brutalisé quand elle essayait de crier, avant de la menacer avec son arme à feu. Libérée des griffes de son présumé bourreau, la fillette va vaincre la peur malgré les menaces de représailles qui, selon ses dire, lui ont été proférées, pour se confier à sa génitrice. Aussitôt informé, le père de la victime présumée, va la conduire au centre médical d’arrondissement de Babadjou où elle a subi une série d’examens ; notamment de Vih, de syphilis, de chlamydia…Plus de peur que de mal, tous ces examens ont été négatifs. Telle une tramée de poudre, la nouvelle de la scabreuse affaire va se répandre dans la localité. Ameutées, les populations tenteront d’en découdre . avec l’accusé. Sauf que ce dernier sera arrêté et conduit à la compagnie de gendarmerie de Mbouda. il est gardé apprend-on, en. attendant les résultats des examens approfondis exigés pour établir ou non sa culpabilité. Selon. des sources à la compagnie de gendarmerie de Mbouda, le gendarme au cœur de cette affaire nie en bloc tes accusations portées contre lui. Toutefois, ces mêmes sources partent plutôt d’une tentative de viol. Pourtant ia famille de ta fiflette dit avoir suffisamment les preuves qui attestent de la commission de l’acte infâme. Les résultats de l’enquête ouverte permettront d’en savoir davantage. Affaire à suivre !

Website to visit

Social

  • Mobile Apps