[Faits divers] Arnaque autour du Grand dialogue national

Des fraudeurs profiteraient de cet important évènement pour soutirer de l’argent aux individus et aux sociétés d’État. Tout a commencé par la vente des places pour le Dialogue national. Certains escrocs auraient tramé un complot pour soutirer de l’argent à certains maires, politiciens et aux sociétés d’État. La primature dénonce ces agissements dans un communiqué publié le mardi 24 septembre 2019. Balungeli Confiance Ebune, directeur du cabinet du Premier ministre, en est le signataire. Selon lui, des escrocs demandent des contributions à des particuliers et à des entreprises publiques dans le cadre du grand dialogue national. « L’attention du Premier ministre, chef du gouvernement, a été attirée sur les informations diffusées sur les médias sociaux. Selon lesquelles les fraudeurs sollicitent des contributions de particuliers et d’entreprises publiques en vue d’organiser le grand dialogue national. Il s’agit d’une dénégation sans équivoque de ces lettres qui sont fausses et dénuées de tout lien avec le gouvernement. Le public est invité à être plus vigilant et prêt à dénoncer les auteurs de tels mensonges. Pour plus d’informations sur le Dialogue national, visitez le site Web www.nationaldialogue.cm ». Les escrocs ont donné l’impression que l’Etat est à court d’argent et ne peut donc pas financer à lui seul le Grand Dialogue National. Raison pour laquelle les contributions des individus et des entreprises d’Etat étaient indispensables. A l’initiative S.E. Paul BIYA, le Grand Dialogue National se tiendra au Palais des Congrès de Yaoundé, du 30 septembre au 4 octobre 2019. Sous la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps