[Éducation] Universités d'État :Paul Biya calme la tempête Chez Fame Ndongo

La Conférence des recteurs d’universités d’Etat a largement salué les efforts faits par le gouvernement dans le secteur en crise. Au terme des travaux de la Conférence extraordinaire des recteurs et vice-chancellors des universités d’Etat (Conciu) du 19 février 2021, les hauts responsables des universités d’Etat ont félicité le Chef de l’Etat-pour avoir décidé de la revalorisation de la grille salariale des personnels d’appui dans les universités d’Etat et prescrit le recrutement des jeunes titulaires du doctorat et du PhD. Au-delà des félicitations à l’endroit de celui qui a désamorcé la bombe, et au vu de la gravité de la situation, « les vice-chancellors et les recteurs d’engagent tous à appliquer la nouvelle grille salariale du mois de mars avec rappel des mois antérieurs de janvier et février 2021 », soulignent-il dans le communiqué final de leurs travaux. Ce au moment même où est déjà en cours la phase 2 du processus de recrutement spécial des enseignants dans les universités d’Etat. Les patrons des universités d’Etat s’engagent « à respecter scrupuleusement les instructions de la hiérarchie relatives au recrutement spécial». La première phase avait vu beaucoup de contestations et de récriminations. Avec au menu un sit-in devant les locaux du-ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) en décembre 2018. Jacques Fame Ndongo qui avait échoué à réprimer le mouvement dans la violence, a dû reculer face à des menaces de suicide. Finalement, l’option du remplacement numérique avait été adoptée pour résoudre certaines situations, notamment lorsque la limite d’âge était dépassée ou en passe de dépasser. La réussite de cette option de contournement a convaincu les chef des institutions universitaires relevant du public à reprendre le même chemin pour la 2ème phase : «La conférence des chefs des institutions universitaires d’Etat propose de manière complémentaire, dans un souci d’apaisement social, l’ouverture des recrutements par remplacement numérique dans les universités d’Etat pour les personnels enseignants fonctionnaires sélectionnés par les universités et relevant de tous les ordres d’enseignement ou toute autre mesure jugée nécessaire ». La situation des dettes intérieures des universités ne pouvait échapper à la Conciu que préside le Pr Maurice Aurélien Sosso de Yaoundé I. Ainsi, « s’agissant des dettes académique, sociale et commerciale, de commun accord, les universités d’Etat s’engagent à recenser leurs dettes intérieures respectives et à les faire parvenir sans délai au ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur pour acheminement au ministre des Finances, conformément à la correspondance…» du Minfi du 1er décembre 2020. Laquelle envisage d’apurer la dette des universités. Tout cela survient au moment où Jacques Fame Ndongo venait de vivre une énième crise au sein des universités d’Etat. Avec d’une part le mouvement d’humeur des personnels d’appui des universités d’Etat, et d’autre part la grève des enseignants contractuels issus, de l’opération 25000 jeunes lancée en 2011. Ceux recrutés comme enseignants des universités sont payés en monnaie de singe. En réclamant « l’application du décret 2014/22/PM e u 24 juillet 2014. portant revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garahti (Smig) ; l’extension des primes de technicité, de transport et d’appui à la recherche à tous tes contractuels d’administration du Minesup et ceux mis à la disposition des huit universités d’Etat »; ces laissés-pour-compte déclaraient dans une correspondance adressée au Premier ministre début février, que « les contractuels d’administration affectés au Minesup sont les seuls agents de l’Etat régis par le code du travail et en service dans un ministère du grand secteur de l’éducation qui ne vivent que du salaire de base et de l’indemnité de non logement ». Pendant que dans ce même ministère, le personnel d’appui et le personnel enseignant bénéficient des primes de technicité, de transport et d’appui de la recherche. Pour un salaire de personnel d’appui parfois réduit à la moitié de celui des autres. Pour des personnes aux mêmes profils et exerçant les mêmes tâches au quotidien. La paix est revenue dans la maison. Les recteurs devront se réunir la prochaine fois à Ngaoundéré. Ce sera l’occasion d’évaluer le chemin parcouru depuis les actuelles avancées.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps