[Éducation] Une nouvelle grève illimitée annoncée dans les universités d'État

Le syndicat des enseignants révèle que seuls 2000, sur plus de 5000 enseignants, ont reçu le paiement de leur allocation. Une nouvelle grève «illimitée» sera lancée dans les universités d’Etat dans une semaine, le 8 février 2021. L’annonce est du Bureau exécutif national du Syndicat national des enseignants du supérieur (Ben-Synes). Ce syndicat a pris cette décision le 30 janvier dernier au terme d’une session extraordinaire du Ben. Au cours de cette réunion, le Ben a fait le point sur la grève lancée le 25 au 30 janvier. Le Bureau constate avec satisfaction que «la grève a été suivie dans toutes les universités d’Etat du Cameroun», qu’environ 2000 sur les plus de 5000 enseignants que comptent les universités attendent toujours le paiement de leur allocation ; et que «le point concernant le paiement des primes internes reste pendant». Tout en se disant «ouvert au dialogue, et au regard de l’action engagée par le gouvernement en ce qui concerne le paiement de l’allocation de la modernisation de la recherche», le Ben suspend la grève dans un premier temps, mais annonce un débrayage illimité à partir du 8 février. Les griefs Il faut noter que le précédent débrayage avait plus ou moins eu du succès dans les campus. Dans une sortie le 27 janvier, le ministre de l’Enseignement supérieur avait révélé que 10 milliards FCFA sont débloqués chaque année pour la recherche au profit des enseignants. Cette enveloppe, mise à disposition depuis huit ans, est répartie comme suit : un million FCFA pour un professeur titulaire, 860 000 FCFA pour un maître de conférences, 680 000 FCFA pour un chargé de cours et 385 000 FCFA pour chacun des 6200 enseignants du public. Mais les enseignants revendiquent non seulement de meilleures conditions de travail. Mais aussi le paiement de 4ème tranche de la prime de modernisation et de recherche pour le compte de l’année 2020.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps