[Éducation] Rentrée scolaires 2020-2021 : les cours à distance au menu du jour

L’Unesco forme depuis le 28 septembre 2020, des inspecteurs pédagogiques nationaux du ministère de l’Education de base sur la production des contenus pédagogiques multi formats. Plus que sept jours et ce sera la rentrée officielle des classes au Cameroun. Les élèves du primaire et du secondaire reprendront le chemin des classes. Un événement qui intéresse beaucoup (‘Unesco. Soucieuse de la bonne éducation et de la bonne formation de cette tranche de la population vulnérable qui constitue l’avenir du Cameroun et du monde dans son ensemble, cette institution forme des inspecteurs pédagogiques nationaux de l’enseignement primaire depuis hier matin sur les différentes approchés pédagogiques. Pendant une semaine, du 28 septembre au 3 octobre 2020, ces inspecteurs pédagogiques nationaux qui sont partis des différentes régions du Cameroun seront formés sur la production des contenus pédagogiques numériques pour les élèves du primaire. En fait, il sera question durant ce séminaire d’une semaine, de leur montrer comment produire des cours sur des supports numériques destinés à la formation et à l’éducation des enfants. Au regard des effets néfastes de la pandémie du corona virus sur le système éducatif mondial et plus encore au Cameroun, il faut trouver des moyens plus efficaces et efficients de former des enfants. D’où cette nouvelle approche pédagogique qui permet en plus de respecter les mesures barrières, contribuer efficacement à la formation des élèves. «Avec l’avènement de la Covid19, la dispensation des cours en présentielle n’est plus le seul moyen de formation. En plus de cette méthode, l’élève complétera sa formation en participant au cours via les moyens modernes de communication», affirme Dr Hilaire Ella Ondoua, expert en technologie éducatives et formateur à ce séminaire. «Le présent atelier devrait permettre de produire des contenus d’enseignement à distance pour toutes les matières du programme académique. La qualité de l’éducation pour les prochaines années dépendra de cela», précise Hilaire Mputu, Conseiller régional pour l’éducation au bureau régional de l’Unesco pour l’Afrique centrale. Pendant la cérémonie d’ouverture de ce séminaire, Zame Obame Hanz, inspecteur de pédagogie chargé de l’enseignement primaire au Ministère de l’éducation Basé (Minedub) est revenu sur l’importance de cette formation. «La pandémie de Corona Virus à bouleverser le cursus scolaire. Une formation hybride a vu le jour. Et il est question actuellement de continuer de produire des contenus numériques pour permettre d’atteindre tous les enfants les plus vulnérables», a ajouté ce dernier tout en invitant tous les participants à suivre avec beaucoup d’assiduité le séminaire. Car, après cette formation, ces inspecteurs nationaux devront à leur tour former les inspecteurs régionaux départementaux pour la mise en pratique de cette nouvelle méthode d’enseignement. Compte tenu de la mauvaise couverture internet au Cameroun, les cours seront préparés sur plusieurs supports. A côté des supports numériques que sont les réseaux sociaux, ces cours seront pareillement dispensés a la radio et à la télévision. Des supports papiers seront pareillement produits pour réduire la barrière technologique.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App