[Éducation]le minesup annnule un acte administratif du recteur de l'université de Ngaoundéré

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur à déclaré nulle et de nul effet, la note de service du Recteur Florence Uphie Chinje Mélo, portant nomination d’intérimaires à certains postes de responsabilité au sein de l’Université de Ngaoundéré. L’administration de l’Université de Ngaoundéré a véritablement maille à partir avec le respect des textes en vigueur. Apres avoir été épinglée par le Ministère des Finances pour des manquements dans l’exécution du budget de fonctionnement de l’année dernière, la direction de cet institut est à nouveau dans de sales drap. C’est au tour du Ministère de l’Enseignement Supérieur de sortir de ses gonds pour rappeler à l’ordre le Recteur de l’Université de Ngaoundéré. A la tête de cette institution publique depuis juin 2017, le Professeur Florence Uphie Chinje Mélo a pris sur elle de nommer le mardi 16 mars 2021, des responsables à certains poste au sein de son école supérieure. Un mouvement qui a touché cinquante postes dont vingt postes vacants qui ont été alors pourvus. A la lecture de la note de service du Professeur Florence Uphie Chinje Mélo, l’on note un mélange entre des nominations d’intérimaires et de titulaires. Madame le Recteur a précisé d’entrée de jeu que sa note de service faisant suite «aux directives de Monsieur le Ministre de d’Etat, Ministre de l’Enseignement Supérieur». 24 heures seulement après la publication de cette note de service, le Ministre de l’Enseignement Supérieur a apporté un démenti cinglant. Le membre du gouvernement a signé une décision portant annulation de la note de service du 16 mars 2021 portant nomination d’intérimaires à certains portes de responsabilités au sein de l’Université de Ngaoundéré «pour non-conformité à la réglementation en vigueur» a expliqué Jacques Fame Ndongo dans sa décision.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps