[Éducation]l'IPD et l'université de yaoundé 2 Soa renforcent leur partenariat

Les deux institutions viennent d’organiser de façon conjointe pour la deuxième fois des soutenances de Master 2 professionnels à Douala. L’Institut Panafricain pour le développement (IPD) et sa tutelle, l’université de Yaoundé II Soa, étaient à la manœuvre le 17 mars 2021 à Douala. Les deux institutions se sont mises ensemble pour organiser au campus de l’IPD les soutenances de Master 2 professionnels effectuées par 10 étudiants. Ceux-ci ont exposé devant des jurys constitués par des universitaires issus des deux établissements. «Nous avons eu un accord avec l’université de Yaoundé II Soa. Cette soutenance se fait en accord avec cette université. J’ai touché le vice-doyen de la Faculté des Sciences économiques et de gestion, il a répondu positivement», explique le secrétaire général de l’IPD Emmanuel Kamdem. L’université de Yaoundé II Soa était représentée à ces soutenances notamment par la vice-doyenne de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Sabine Moungou Mbenda. C’est la deuxième fois depuis 2019 que les deux institutions organisent des soutenances de mémoires professionnels. Pour le professeur Emmanuel Kamdem cette collaboration est la preuve que les soucis «créés par des gens» n’existent plus. Allusion est ainsi faite à ce communiqué du ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo qui ne reconnaissait pas à l’IPD le droit de délivrer des Doctorats et PhD au Cameroun. Il y a peu, le secrétaire général de l’IPD annonçait que tout est rentré dans l’ordre. Cela après avoir expliqué que l’IPD délivre des diplômes internationaux reconnus par équivalence au Cameroun, que le nom de son institut figure dans la dernière édition du Guide des équivalences. L’universitaire citait aussi le communiqué du 24 juin 2020 dont les termes, soutenait-il, étaient en contradiction avec la présence de l’IPD sur le site Internet du ministère de l’Enseignement Supérieur. Il soutenait que l’équivalence qui lui est donnée l’est parce qu’elle n’est «pas un Institut privé d’enseignement supérieur mais une école internationale introduite au Cameroun il y a plus de 50 ans par décret présidentiel». Mercredi, Emmanuel Kamdem annonçait que l’Ecole Doctorale de l’IPD était en cours d’ouverture. Il annonçait des partenariats avec «beaucoup d’universités de grande renommée» à l’instar de l’université des Nations Unies, celle de Kyoto, au Japon sous le modèle de la co-diplomation et de la double diplomation.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps