[Éducation]l'élève braqueur de Sangmelima appréhendé

Lejeune apprenant qui s’était engagé à dépouiller l’intendance du Lycée technique de Sangmelima entre les mains de la police. L’affaire a lait grand bruit dans la ville de Sangmelima, chef-lieu du département du Dja-et-Lobo, région du Sud. Tant l’acte est inédit et le sang froid de son auteur sans pareil. Il s’agit en effet d’un jeune apprenant qui serait inscrit en classe de seconde STT au Lycée technique et scientifique de la ville qui s’est donné pour objectif de subtiliser les finances de son établissement. Mal lui en a pris, il s’est retrouvé lace aux fins limiers de la police qui ont pu le neutraliser et conduit au commissariat de sécurité publique pour être interrogé sur les mobiles de son crime. En effet, en début du mois dernier, l’apprenti braqueur que nous appellerons Franklin a eu l’ingénieuse idée de s’équiper d’une machette. Muni de cette aune blanche, il va s’introduire dans le bureau de l’intendant du lycée technique, autour de 10 heures ce 03 mars, pour tenter de s’emparer du contenu du coffre-fort qui y est installé pour conserver les liquidités, une fois face à la dame qui y officie. Franklin va intimer l’ordre de lui remettre tout l’argent en sa possession au risque de se voir charcuté. Ses propos sont accompagnés d’une mise en évidence de son arme. Prise de panique, la dame ne va pas se faire prier pour s’exécuter au plus vite. Aussitôt le butin entre les mains, le jeune Franklin va prendre ses pieds à son cou.Après son départ, la victime une fois rassérénée sonne l’alerte. C’est ainsi que l’information se répond comme une drainée de poudre. Avant même que les es éléments des forces de l’ordre soient mis au parfum de ce braquage peu habituel. Furieux, les élèves de l’établissement en question engagent une chasse à l’homme. Quelque temps après, ils vont rattraper l’apprenti braqueur et lui infliger une sacrée correction. C’est de justesse si le fugitif de l’instant d’avant sera extirpé des mains de ses camarades presque décidés à en découdre avec lui. Franklin sera ramené dans la grande cour de l’établissement où il sera remis aux éléments de la police présente sur les lieux. L’infortuné va se voir passer les menottes autour des mains avant d’être embarqué. Des témoignages concèdent que le mis en cause avait déjà été empêtré dans une affaire de drogue au sein de l’établissement. Un fait qui relance le débat sur le comportement des élèves dans les établissements scolaires où même les enseignants contient ne plus être en sécurité et se méfient même de leurs propres élèves.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps