[Éducation]guerre ouverte entre le recteur et le doyen de la faculté des sciences à Ydé 1

Ça chauffe à l’université de Yaoundé I. Le recteur Maurice Aurélien SOSSO, accuse le doyen de la faculté des sciences de mal gouvernance. Dans une correspondance adressée au Doyen de la faculté des sciences, Maurice Aurélien Sosso crache le feu. Pour le patron de cette institution universitaire basée au quartier Ngoa-Ekelle à Yaoundé, la paix sociale est menacée au sein du campus.« J’ai l’honneur de vous inviter à me faire parvenir, dans les meilleurs délais le rapport détaillé de la gestion de l’opération de distribuions des ordinateurs, don spécial du chef de l’état, en y faisant ressortir notamment le nombre d’ordinateurs reçus, distribués, restants, éventuellement égarés ou volés, tout en décrivant les circonstances de cette disparition ou de ce vol ainsi que les dispositions prises en lien avec la hiérarchie », écrit Maurice Aurélien SOSSO. Et d’ajouter, « je vous fais observer que votre manière de servir suscite quelques interrogations quant à votre volonté à mener à bien la mission de diriger la faculté des sciences, au regard d&la menace constante à la paix sociale que l’on enregistre dans l’établissement dont vous avez la charge ». Pour étayer cette thèse , le recteur liste une série de manquements dont, les mouvements d’humeur réguliers des enseignants qui revendiquent le paiement de leurs primes et d’autres prestations pédagogiques .Le désordre caractérisé de la gestion des étudiants ou l’approche tribal inhibe l’objectivité, le mérite et l’équilibre régional gage de paix sociale dans notre pays ; et la non-exécution de la résolution N°8 du conseil de l’université en sa saison du 24 décembre 2020 , prescrivant à tous les chef d’établissements de présider les jurys de nouveau et de diplômation pour tenir compte lors des délibérations des conditions de travail dues à la pandémie du covid19. Des manquements graves qui ont eu pour conséquence « un taux d’échec jamais enregistré à l’université de Yaoundé I de l’ordre de 85% et a contraint le conseil d’administration, dans sa résolution N°9 en sa session du 28 décembre 2020, à commettre un audit de ces résultats » Selon la correspondance du recteur de l’université de Yaoundé I, les conclusions de cet audit ont révélé que ce taux de réussite très bas (15% )se justifie par quatre facteurs : la méconnaissance totale du système LMD dans la gestion des enseignements à la faculté des sciences ;une carence pédagogique notoire caractérisée par des évaluations non liées aux objectifs éducationnels , lesquels sont également méconnus des étudiants ; une mauvaise couverture des emplois de temps et une insuffisance criarde de travaux dirigés et des travaux pratiques. Ainsi, le recteur invite son doyen à une révision de son comportement pour remédier et améliorer cette situation à la faculté des sciences.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps