[Éducation] Faculté de médecine des étudiants en attente de leurs diplômes

Les étudiants entrés à la faculté de médecine et des sciences biomédicales du Cameroun en 2013, sont toujours en attente de leurs parchemins de fin de formation. Les concernés jusqu’ici n’ont reçu aucune date qui les fixe sur leur sortie solennelle. La polémique enfle à faculté de médecine et des sciences biomédicales au sujet de la sortie solennelle de la cuvée 2013. L’affaire fait grand bruit depuis quelques temps et suscite de vives interrogations, au sein de la faculté non seulement, mais également dans les différentes familles concernées par cette situation. Ces étudiants ont intégré la faculté de médecine par voie de concours en 2013 et ils ont passé sept années de formation comme l’impose le règlement intérieur de l’institution. Sauf que ces derniers n’ont pas eu de suite sur ce qui pourrait être leur sort, depuis le mois d’août 2020. En effet, c’est à cette période, qu’était programmée leur sortie solennelle de l’établissement marquant la fin de cet apprentissage. 05 mois après, la situation n’a véritablement pas connu de suite favorable. Les étudiants en question multiplient des plaintes dans l’espoir de recevoir leurs parchemins de fin de formation et de prêter serment. Un diplôme qui leur donnera enfin l’autorisation d’exercer sur le terrain chacun dans son domaine de compétence. «Après plusieurs programmations et renvois, le doyen de la faculté a informé les concernés le 21 janvier 2021 à 16 heures, on leur remettra leur parchemin le 22 janvier 2021 sans la présence des membres de leurs familles», apprend-t-on d’une source, qui va ajouter : «A 20 heures, Mme le doyen leur enverra un autre message dans lequel elle les informe que ce sera plutôt la cérémonie de prestation de serment de remise des diplômes à laquelle leurs parents pourront prendre part». La cérémonie sera une fois de plus annulée. Après toutes ces programmations sans suite, les étudiants ne savent plus véritablement à quel saint se vouer. D’aucuns envisagent même de saisir le ministre de la santé si cela peut aider à les sortir de ce pétrin. Entretemps, depuis le mois de novembre dernier, date de reprise des cours dans les universités, une nouvelle cuvée d’apprenants a fait son entrée dans la faculté de médecine et de sciences, pour sept autres années de formation.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps