[Éducation ]examens 2020,victimes du surmenage,trois candidats au Bepc abandonnent

Un fait rarissime survenu le mardi 28 juillet 2020 au Lycée de Bobongo Petit-Paris dans l’arrondissement de Douala 3e. Ils avaient pourtant bien pris le départ de l’examen du BEPC classique au Centre du Lycée bilingue de Bobongo Petit-Paris dans la matinée du 28 juillet 2020. Mais, quelques minutes après le début de la première épreuve, trois élèves, une fille et deux garçons, sont victimes d’un malaise. «Ils ont été conduits à l’infirmerie de l’établissement. C’était des cas de surmenage. Là-bas, on a tout essayé pour qu’ils s’en remettent. En vain. On a été contraint d’appeler leurs parents » explique Guillaume Monney, Chargé de mission du Centre du Lycée de Bobongo. Les parents, dont certains inconsolables, sont repartis avec leurs progénitures. Ces derniers sont par conséquent éliminés de la session 2020 du BEPC même s’ils reprennent leurs esprits. « S’Ils reviennent, ils ne peuvent plus continuer parce que les textes éliminent tout candidat absent à une épreuve » affirme Guillaume Monney. Selon un spécialiste du journal « Top santé », les causes de surmenage sont diverses. Il peut s'agir d'un rythme de vie trop stressant, d'un excès d'activité au travail et à la maison.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App