[Éducation ]derniers hommages à l'enseignant tué au lycée de Nkolbisson

Le feu Boris NJOMI TCHAKOUNTE sera inhumé le 1er février 2020, dans son village natal, à l’Ouest du pays. L’enseignant froidement assassiné par son élève le 14 Janvier 2020 au lycée de Nkolbisson, sera inhumé le 1er Février 2020. Le corps du dénommé Boris NJOMI TCHAKOUNTE est mis en bière le 30 Janvier à 8h au Centre hospitalier et universitaire (Chu) de Yaoundé. Après cette première phase, une cérémonie d’hommage se poursuit au lycée classique de Nkolbisson. C’est dans cet établissement secondaire que le jeune enseignant en cours d’intégration a trouvé la mort après un poignard administré par son élève, le nommé Brice BISSE NGOSSO. A L’occasion desdites obsèques, un rassemblement d’enseignants d’horizon divers venus du Cameroun profond, accompagnent sa dépouille. Ledit rassemblement a été annoncé depuis le 20 janvier dernière par le Collectif des enseignants indignés. De la levée de corps jusqu’à l’inhumation, plusieurs membres du corps éducatif comptent porter des toges, afin d’exprimer leur colère à l’endroit des pouvoirs publics, contre toutes formes de violences dont les enseignants sont victimes ces derniers jours au Cameroun. En effet, ces derniers s’indignaient déjà de la situation précaire qu’ils vivent, et qui serait indirectement à l’origine de la disparition de ce jeune homme. Cette situation vient remettre sur table le fameux problème de salaire, ainsi que celui de l’insécurité au sein des établissements scolaires.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps