[Économie]une AG sous fond de soupçons de falsification des états financiers à la sonara

La Société nationale de raffinage (Sonara) se réunit en session extraordinaire ce mardi 29 juin 2021 à Yaoundé, dans un contexte assez tendu marqué par des soupçons de falsification des états financiers et de tensions sociales au sein de l’entreprise. La Sonara va tenir une session de son assemblée générale ce mardi 29 juin 2021 à Yaoundé, relative à l’adoption des comptes de l’entreprise au titre de l’exercice 2020. Selon un des administrateurs de cette société qui a contacté EcoMatin, un sérieux doute plane sur ces comptes. « Ces états financiers sont faux. Le DG et des d’administrateurs a sa solde s’apprêtent à approuver des comptes 2020 falsifiés. On passe d’un résultat négatif de -107 milliards en 2019 à -10 milliards en 2020 en annulant plusieurs charges sans justificatifs. Par exemple les intérêts de plus 22 milliards à payer sur les cargaisons des fournisseurs depuis 2013 » nous laisse entendre cet administrateur. Une copie du dossier parvenu à notre rédaction présente en effet des intérêts dus aux fournisseurs sur la période pour un montant de 23 217 151 014 Fcfa, repartis comme suit -ADDAX : 7 272 181,26 -GLENCORE : 13 374 655,45 -SNH : 10 972 780,45 -SAHARA : 3 153 825,23 -TRAFIGURA : 620 875,76 Fcfa. « Aucun document n’a été produit pour justifier l’absence de ce montant dans ces comptes qu’ils veulent faire passer demain : c’est un résultat truqué malgré les observations du commissaire» nous explique notre source. Une différence de données entre le FMI et le Conseil. Ecomatin a aussi consulté une copie du compte rendu d’un membre du Conseil d’administration de la SONARA dont la dernière session tenue le 03 juin 2021 était consacrée essentiellement à l’arrêté des comptes. Il note la différence entre les données transmises par la SONARA au FMI et celles transmises pour la session du Conseil. « A titre d’exemple, le résultat net transmis au FMI est de – 69 milliards de FCFA alors que celui figurant dans les états financiers soumis à l’examen est de – 8 milliards de FCFA. Aussi, la transmission très tardive du rapport du Commissaire aux comptes à quelques heures de la session altère la sincérité des chiffres affichés par la SONARA et conséquemment les comptes de l’exercice 2020. Compte tenu de ce qui précède et sauf votre meilleur avis, nous suggérons que le Conseil d’Administration de la SONARA tienne une autre session en respect des dispositions légales en vigueur à l’effet de reformation des résolutions prises notamment celles se rapportant aux comptes de l’entreprise et avec pour conséquence une reprogrammation de la date de la tenue de l’Assemblée Générale ordinaire initialement prévue le 29 juin 2021. » Peut-on aussi lire dans la correspondance jointe au dossier.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps