[Economie]un camerounais met sur pied une machine à pluie pour améliorer les rendements agricoles

Ladite machine est capable de provoquer des précipitations à partir de l’augmentation de l’humidité de l’atmosphère. Semer à tout moment, même dans les périodes de grande sécheresse. C’est la possibilité qu’offre la machine à pluie artificielle, conçue par le Dr Wirkom Kindze. Du génie de cet inventeur camerounais, vient de naître un appareil révolutionnaire baptisé «Kisha», capable de provoquer des précipitations à partir de l’humidité de l’atmosphère. «L’appareil mesure 2 mètre de long et 4 mètres de large, et serait capable de provoquer des précipitations sur une zone de 5 000 m2. Il est constitué d’une machine électrique qui pompe l’air, d’un tuyau qui l’achemine vers le réservoir de compression, et de tubes qui transportent l’air du réservoir de compression vers un humidificateur. Ces machines fonctionnent selon un principe appelé ensemencement des nuages, qui consiste à provoquer une condensation autour de composés inorganiques (sels d’iodure d’argent), ce qui forment des grosses gouttes d’eau, dont le poids provoque la chute», indiquent nos confrères du magazine Ecofin. Bien qu’inédit au Cameroun, ce procédé est utilisé depuis les années 50 par l’industrie cinématographique américaine. Il permettait aux réalisateurs de créer artificiellement de la pluie pendant les tournages. Le docteur Venatius Wirkom Kihdze qui a récemment présenté son invention au public, nourrit maintenant l’espoir de collaborer avec les acteurs du secteur agricole afin de vulgariser son appareil et obtenir des financements.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps