[Économie ] Transfert de personnel Eneo-Sonatrel: 232 employés signent leur contrat

Victor Mbemi Nyaknga, Directeur général de la Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel) a atteint les deux objectifs de sa visite ce 19 décembre 2018 à Douala. Le premier, c’était tenir une réunion d’information et d’échanges avec les personnels de la compagnie nationale privée d’électricité, Eneo (Energy of Cameroon), qui vient rejoindre la Sonatrel. Il était question de rassurer ce personnel technique du segment transport d’électricité encore géré par Eneo, que ses droits seront sauvegardés après son transfert et de lui présenter les avantages qu’il y a à faire partie de l’aventure Sonatrel en tant que pionniers. Le deuxième objectif, « le plus important » selon le Dg, était de faire signer leurs nouveaux contrats de travail à ces ressources humaines transférées, 232 au total. Ils deviendront des employés de la Sonatrel à part entière le 31 décembre 2018, quand Eneo se retirera officiellement du transport d’électricité pour ne garder que la production en amont et la distribution en aval. Le segment au milieu sera donc la mission de la Sonatrel, après ses deux contrats de concession signés en avril dernier pour le transport de l’électricité et la gestion du réseau de transport. Et déjà, de nombreux défis attendent le nouveau personnel technique. Parmi les priorités : résoudre le problème des transformateurs de puissance qui sont pour la plupart surchargés et en état de délabrement ; remplacer les lignes de transport déjà vétustes, un travail qui rentre dans le programme de la Sonatrel de remise à niveau des réseaux de transport, financé par la Banque mondiale à hauteur d’environ 200 milliards F. Victor Mbemi Nyaknga déroule le plan d’action de ce projet : « Bientôt nous allons libérer les emprises avec la collaboration des préfets territorialement compétents. Les travaux d’expropriation vont se déployer et puis à la fin, on va indemniser et commencer les travaux de construction des lignes et des postes. » Le Dg, qui a assuré que la structure est déjà opérationnelle, n’a pas manqué de citer plusieurs autres projets qui devront être menés pour une meilleure offre d’électricité au Cameroun, comme ceux de renforcement des boucles de Yaoundé et Douala, de construction des lignes Nkongsamba – Bafoussam, Ahala – Abong-Mbang, d’interconnexion avec les pays voisins, etc.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps