[Économie ]Tradex traîne Eneo en justice pour une ardoise de près de 53 milliards de fcfa

La première audience de cette affaire est prévue ce 9 décembre 2019 au Tribunal de Grande Instance de Douala.52,7 milliards de FCFA, c’est la somme des impayées de l’entreprise ENEO, en charge de la fourniture de l’électricité vis-à-vis du trader TRADEX. La seconde compagnie a traîné la première en justice et l’affaire sera appelée pour la première fois ce 9 décembre 2019 au Tribunal de Grande Instance de Douala, informe le magazine Jeune Afrique en kiosque depuis le 8 décembre. «Ce procès marque l’échec de la tentative de conciliation entre les deux parties menées par le ministère camerounais de la Justice», souligne notre confrère. L’hebdomadaire révèle par ailleurs qu’entre mars et octobre, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a débloqué plus de 13 milliards de FCFA au profit d’ENEO, filiale d’Actis afin qu’elle honore une partie de sa créance. «Mais TRADEX n’en a reçu que 6,6 milliards de FCFA», note le journal. C’est que, indique Jeune Afrique, l’énergéticien s’enfonce dans la crise et ce, en dépit de l’extension de sa concession (production et fourniture de l’électricité) jusqu’en 2031. «Nous avons du mal à payer parce que nous ne sommes pas payés en retour», affirme une source au sein de la compagnie. Des données non officielles indiquent que la dette publique à l’égard de cette entreprise s’élève à environ 160 milliards de FCFA. Des chiffres contestés par l’administration. Toujours est-il qu’à cause de cette situation, ENEO n’arrive pas à mobiliser auprès des bailleurs de fonds, la somme de 500 milliards de FCFA nécessaires pour son plan d’investissement à réaliser sur la prochaine décennie.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps