[Économie] Plus de 4 milliards de FCFA pour l'achat des véhicules des nouveaux députés

Depuis le 12 mai dernier, par décision n°20/1470/D/ Minfi/SG/DGB/DPB/CSS/ND, Louis Paul Motazé, ministre des Finances met à la disposition de l’agent comptable de l’Assemblée nationale du Cameroun, la somme de 4 197 000 000 de FCFA toutes taxes comprises. Cette somme d’argent représente les primes accordées aux députés nouvellement élus, pour l’achat des véhicules de fonction et d’equipements divers. « Cette sera imputée sur la ligne 54 65 685 03 330010 6189 du budget de la République du Cameroun au titre de l’exercice 2020, chapitre 65 “ Dépenses communes” par prélèvement sur une ligne de provision», précise l’argentier national dans sa décision qui a fuité dans les réseaux sociaux. Salaires et avantages d’un élu du peuple Si on s’en tient à leurs revenus, les députés sont loin d’être les plus mal lotis au Cameroun malgré les plaintes entendues ça et là. Une fois admis à siéger à l’Assemblée nationale, ils ont droit à des avantages qui suscitent envie et convoitise. Au début de chaque mandature, après la validation des mandats, les 180 députés doivent percevoir des frais de mandat. Chaque député, est appelé à percevoir la rondelette somme de 10 millions de FCFA. En plus de cet argent, les élus ont droit à un crédit automobile non remboursable qui est de 8 millions FCFA. Pour les députés qui font partie du bureau exécutif de l’Assemblée nationale, le crédit automobile est quatre à cinq fois plus important que celui des députés sans charge. Soit une somme comprise entre 35 et 50 millions de FCFA non remboursable. Comme pour tout travail, les députés ont un salaire mensuel. Qu’ils soient en session ou non. Un député perçoit 900 000 FCFA de salaire brut à la fin du mois. En plus de son salaire, à chaque session convoquée, l’Assemblée nationale donne 1,2 million de FCFA à chaque député en guise de prime de session. Pour une année, trois sessions ordinaires sont prévues. Hormis toutes ces sommes, chaque année, les députés reçoivent de l’argent frais pour financer des micro projets dans leurs circonscriptions. Soit 8 millions de FCFA par député. Au bout de son mandat, un député encaisse donc 40 millions de FCFA. De l’argent qui doit profiter aux populations mais malheureusement et très souvent dilapidé par les nos élus du peuple. En plus de cela, les députés ont droit à des avantages autres que pécuniaires. Allez y savoir.

Website to visit

Social

  • Mobile Apps