[Économie ]le préfet du département du Nyong et kellé bloque le budget d'investissement public

L’autorité administrative instruit les chefs des exécutifs communaux sortants de ne passer aucun marché relatif à l’investissement public. Depuis le lancement de l’exécution du budget d’investissement public (BIP) 2020, ils ont entrepris, en édiles consciencieux, de lancer ou d’accélérer la mise en œuvre de certains projets d’investissement financés par les Crédits d’investissement public, transférés par les administrations centrales aux collectivités territoriales décentralisées. Selon le Préfet, la quasi-totalité n’est pas représentée et devraient dans les prochaines heures, passer le témoin aux chefs des exécutifs communaux qui élus au terme des élections du 9 février dernier.Le projet de ces maires sortants, était de profiter de leurs derniers jours de magistère, pour passer le maximum de commandes possible sur le BIP 2020, et même, selon le Préfet, sur les BIP non exécutés de 2018 et 2019. Informé de ces projets, Peter Tieh Nde garantit avoir instruit que « tous les crédits d’investissement publics 2020 transférés aux Communes soient retenus au niveau du Contrôle départemental des Finances du Nyong et Kellé ». Sauf que, selon un communiqué signé par le Préfet le 14 février 2020, ces maires sortants « ont tenté et tentent encore de passer les marchés sur le Budget d’investissement 2020 (…) en violation aussi bien des procédures de passation des marchés publics que de l’instruction du 02 décembre 2019 du ministre de la Décentralisation et du Développement local. Compte tenu de ce qui précède, je tiens à porter à l’attention des exécutifs communaux à venir, aux entrepreneurs et au public en général, qu’aucun maire n’est entré en possession des Crédits d’investissement publics pour le BIP 2020 et ne devrait donc pas passer les marchés y relatifs », écrit Peter Tieh Nde. L’autorité administrative attire aussi « l’attention particulière de ceux des entrepreneurs du secteur traitant l’affaire des marchés publics 2020 avec les maires sortants, qu’ils le font à leurs risques et périls ».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps