[Économie] Le port autonome de Douala se veut plus grand

Le Port Autonome de Douala envisage une extension de ses capacités. Il cherche à devenir l’un des grands pôles d’excellence au cœur du Golfe de Guinée. C’est dès 2030, que la plateforme portuaire compte multiplier ses capacités d’accueil. Selon les sources du quotidien Le Jour, il y aura la construction d’un avant-port au large de l’île Manoka située à 35 minutes au large du petit port de pêche de Youpwé, non loin de la ville de Douala. Le renouvellement et la réhabilitation, non seulement de ses infrastructures, mais aussi de ses superstructures existantes sont aussi envisagés. Et au journal de poursuivre , «l’autorité portuaire compte sur l’accompagnement de l’Etat pour l’atteinte de cet objectif, même si la valeur financière du soutien étatique attendu n’est pas encore dévoilée». Pour rappel, le PAD est une plaque tournante de l’économie dans la sous-région Afrique Centrale. Il permet de desservir les Etats enclavés du Tchad et de la République centrafricaine (RCA). Sa capacité annuelle de trafic est estimée à 15 millions de tonnes de marchandises. L’on apprend qu’«Il dispose actuellement de 26 quais d’accostage sur 5,5 kilomètres de long. Quant à sa superficie, elle est de 400 ha. Le PAD compte 7 terminaux spécialisés, 15 entrepôts, 65 ha de terre-plein, 25 kilomètres de voies ferrées et 20 kilomètres de routes bitumées».

Website to visit

Social

  • Mobile Apps